750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Anis bredele

Anis bredele

*sans lactose*

Tout droit venus d'Alsace ces petits biscuits à l'anis font partie de la ribambelle de bredele que propose cette région pour les fêtes de fin d'année.

Autrefois, les bredele servaient non seulement à décorer le sapin mais aussi en guise de cadeau de Noël.🌲

Les ingrédients (pour environ une centaine de pièces, soyez pas effrayé par la quantité ça part vite !!!)

- 250 g de farine

- 250 g de sucre

- 3 œufs entiers

- 15 g de grains d'anis vert

Et c'est tout !!! 😃

Anis bredele

La préparation

Vous verrez c'est simple, il faut juste prévoir la veille car il y a une nuit entière de séchage.

Versez les œufs entiers et le sucre dans la cuve du robot, fouettez 10 minutes à vitesse maximale puis les 10 dernières minutes à vitesse moyenne. L'appareil doit former un ruban en retombant.

Tamisez la farine et ajoutez y les grains d'anis. Incorporez ce mélange au précédent délicatement à la spatule.

A l'aide d'une poche à douille (avec une douille lisse n°8 ou 10), pochez vos anis bredele sur papier sulfurisé. Pour plus de régularité, j'utilise mes gabarits à macaron.😉

Laissez ensuite sécher toute une nuit au sec dans un endroit tempéré (le salon ou la salle à manger feront très bien l'affaire, vous allez juste vous étaler un peu ...)

Le lendemain, préchauffez votre four à 180° (pas de chaleur tournante si possible), et faites cuire vos biscuits pendant 6 à 8 minutes.

Le dessus doit rester lisse et le dessous forme un petit socle doré (comme une collerette de macaron)

Anis bredele Anis bredele Anis bredele

Vous pouvez conserver vos anis bredele 2 à 3 mois (oui, oui !!!😊) dans une boîte métallique à l'abri de l'humidité.

N'hésitez pas à rejoindre la newsletter pour recevoir toutes mes recettes (c'est gratuit !!! 😅)

A bientôt ! 

Anis bredele

Les textes et images ne sont pas libres de droit.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article